La série STMG

Sciences du Management et de la Gestion

Cette série s'adresse aux élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des entreprises et des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l'analyse des décisions et l'impact des stratégies d'entreprise.

 

Les élèves sont initiés à l’ensemble des techniques tertiaires (communication, comptabilité, gestion, marketing…) et ont la possibilité d’approfondir leurs connaissances en terminale dans le cadre de d'une spécialité. la réalisation d'un projet en terminale est au cœur de la formation.

Organisation des enseignements

Tableau d'investissement

La série STMG propose une classe de première unique avec trois spécialités:

 

  • Droit et économie. Objectif : former des citoyens conscients des règles et des mécanismes juridiques qui régissent le fonctionnement de la société. L'enseignement prend en compte les évolutions juridiques et économiques les plus significatives (RGPD, transition énergétique, nouvelles formes de monnaie, économie sociale et solidaire…).

  • Management. Les élèves sont initiés au fonctionnement des entreprises, des organisations publiques et des associations. Trois grands thèmes sont abordés: à la rencontre du management des organisations ; le management stratégique : du diagnostic à la fixation des objectifs ; les choix stratégiques des organisations.

  • Sciences de gestion et numérique. Les sciences de gestion étudient le fonctionnement des organisations. Cet enseignement est fondé sur l’observation, l’analyse, la conceptualisation et l’interprétation de cas d’entreprises. Il s’appuie sur des situations réelles et mobilise les outils et ressources numériques adaptés.

En terminale deux spécialités

 

  • Droit et économie.

  • Management, sciences de gestion et numérique. Cet enseignement de spécialité est composé de quatre enseignements spécifiques. L’élève en choisit un parmi : gestion et finances ; mercatique (marketing) ; ressources humaines et communication (non proposée au  ; systèmes d’information de gestion.

LVA: Anglais/Allemand

LVB: Anglais/Allemand/Espagnol/Chinois

2020-10-22_18h19_43.png

Poursuite d'études

De nombreux bacheliers STMG se tournent vers un BTS ou un BUT en lien avec les spécialités de terminale. Par exemple, après l’enseignement spécifique mercatique, le DUT techniques de commercialisation ou le BTS professions immobilières ; après gestion et finance, le BTS comptabilité et gestion, le BTS banque et le BTS assurance ; après systèmes d’information de gestion, le BTS services informatiques aux organisations option A ou option B ; après ressources humaines et communication, le BTS support à l’action managériale. Attention: De nombreuses places de BTS étant destinées aux bacheliers professionnels l'accès au BTS est devenu très sélectif pour les bacheliers technologiques.

Un tiers des bacheliers STMG s’inscrit à l’université en licence droit, AES (administration économique et sociale) ou économie-gestion, par exemple. Attention : l’université nécessite un bon niveau dans les matières générales, de l'autonomie et de bonnes capacités à l'écrit.

Les élèves ayant un très bon dossier scolaire peuvent entrer en classe prépa économique et commerciale. L’option ECT (technologique) leur est réservée, quelle que soit la spécialité suivie en terminale. Elle prépare en 2 ans aux concours d’entrée des écoles supérieures de commerce (3 ans d’études supplémentaires).

Après le bac, il est possible d’entrer directement dans certaines écoles de commerce, de tourisme ou d’hôtellerie, ou encore de préparer un DE (diplôme d’État) dans une école paramédicale ou sociale. Compter 3 à 5 ans d’études.

Le nouveau baccalauréat technologique

A partir de la rentrée 2019, les élèves qui poursuivront leurs études dans la voie générale prépareront en deux ans un nouveau baccalauréat. Celui-ci donne une large place au contrôle continu tout au long des classes de première et de terminale. Ce baccalauréat supprime les filières de la voie générale (ES, L et S) pour délivrer un même diplôme pour tous, avec des enseignements communs, des enseignements de spécialité et la possibilité de choisir des enseignements optionnels.

  • Le baccalauréat repose pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.

  • L'épreuve anticipée écrite et orale de français se déroulera comme aujourd'hui en fin de première.

  • En terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité se déroule au printemps et deux épreuves ont lieu en juin : l'écrit de philosophie et l'oral préparé au long des années de première et terminale (cycle terminal).

  • Le contrôle continu est composé d'évaluations communes organisées tout au long cycle terminal et des notes obtenues (en première et terminale).

Le calendrier du baccalauréat technologique

Première

  • 2ème et 3ème trimestre: évaluations communes N°1 et N°2

  • 2ème trimestre: choix des deux enseignements de spécialités conservés en terminale

  • 3ème trimestre: évaluation écrite de l’enseignement de spécialité non retenu pour la terminale

  • Juin:  Épreuves écrite et orale de français.

Terminale:

  • 2ème trimestre: évaluations communes N°3.

  • Fin du 2ème trimestre: épreuves écrites des deux spécialités.

  • Juin: Epreuve écrite de philosophie + Grand oral.

Les coefficients du baccalauréat STMG

Lycee-Technologique-composition-de-la-no

Focus sur le grand oral

En voie générale et technologique, les élèves passeront un Grand oral à la fin de l'année de terminale. Cette épreuve obligatoire fait partie des 5 épreuves finales du bac (60% de la note finale). Elle est notée sur 20 points et est valorisée par un coefficient 10 en voie générale.

Le Grand oral dure 20 minutes avec 20 minutes de préparation.

Le candidat présente au jury deux questions préparées avec ses professeurs et éventuellement avec d'autres élèves, qui portent sur ses deux spécialités, soit prises isolément, soit abordées de manière transversale en voie générale. Pour la voie technologique, ces questions s'appuient sur l'enseignement de spécialité pour lequel le programme prévoit la réalisation d'une étude approfondie.

Le jury choisit une de ces deux questions. Le candidat a ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et créer s'il le souhaite un support (qui ne sera pas évalué) à donner au jury. L'exposé se déroule sans note et debout.

Pendant 5 minutes, le candidat présente la question choisie et y répond. Le jury évalue son argumentation et ses qualités de présentation.

Ensuite, pendant 10 minutes, le jury échange avec le candidat et évalue ses qualités d'écoute et ses compétences argumentatives. Ce temps d'échange permet à l'élève de mettre en valeur ses connaissances, liées au programme des spécialités suivies en classe de première et terminale.

Les 5 dernières minutes d'échanges avec le jury portent sur le projet d'orientation du candidat. Le candidat montre que la question traitée a participé à la maturation de son projet de poursuite d'études, et même pour son projet professionnel.

 

Le jury va porter son attention sur la solidité des connaissances, la capacité à argumenter et à relier les savoirs, l'expression et la clarté du propos, l'engagement dans la parole, la force de conviction et la manière d'exprimer une réflexion personnelle, ainsi qu'aux motivations du candidat.

Le jury est formé par deux professeurs de matières différentes : un professeur d'une des deux spécialités de l'élève et un professeur de l'autre spécialité ou d'un des enseignements communs, ou encore un professeur-documentaliste.

grandoral.jpg